Dickey Lyle A.

Prison

Ouvrir les grilles
de la prison

DEUX FIGURES
RECUEILLIES PAR
LYLE A. DICKEY
 
 
 

 

    Ces deux figures se complètent, c´est
     pourquoi je les présente ensemble.
     La première "Ouvrir la grille" veut
     aussi dire Pompe à eau (Pauma-wai),
     ou trou pour le sel (Poho pakai).
     A Tahiti, elle représente deux îles.

     La deuxième figure "Fermer la grille"
     a quatre pas en commun (D-G) avec
     la première figure.
     On a vraiment l´impression d´avoir
     devant soi les barreaux d´une prison.
 

 

     A. Premier Berceau

    B. 1, par-dessus 2, prend par
         en-bas 5v.

    C. 5, par-dessus 2, prend par
          en-bas 1l.

         Vous avez deux boucles
          sur 1, une sur 2 et deux
          sur 5.

    D. 2 passe par-dessus la ficelle
         palmaire, plonge dans sa
         propre boucle et maintient
         sur la paume la ficelle
         palmaire.

    E. Les paumes tournées vers
         vous, libérer 1 et 5
         doucement, sans étendre.
         L´ancienne boucle 2 glisse.
 
 

    F. 3, 4 et 5 entrent, vers vous,
        dans la boucle 2.

Fermer
 
     G. Séparer lentement les mains,

         la prison s´ouvre.
 
 Ouvrir

Lire la suite

Cyclone

(Pae Mahu C (hermaphrodites)

RECUEILLIE PAR
   LYLE A. DICKEY







      

Lire la suite

L'Amoureux d'Haiku suivi d'un Chien


 

L´AMOUREUX  D´HAIKU
(Haiku B)
 

RECUEILLIE PAR
LYLE A. DICKEY

 Merci à Jean-Christophe 

               Cette figure raconteune histoire
             d´amour symbolique.
 
 

         FICELLE MOYENNE
 

     A. Mettre la ficelle en boucle
         sur 1 et 2.

    B. Refermer 3, 4 et 5
         par-dessus toutes les
         ficelles qui passent entre
         les mains.
         Rapprocher les mains
         l´une de l´autre.
         D1 et D2 pointent vers les
         mêmes doigts de l´autre
         main.

    C. Faire les mouvements
         a. et b. simultanément.

     a. Passer G2 par-dessus la
         ficelle dorsale D1-D2,
         puis sous elle. Tourner G2
         vers vous et en-haut.

     b. Passer D1 par-dessus la
         ficelle dorsale G1-G2,
         puis sous elle. Tourner
         D1 loin de vous et en-haut.
 

    D. Libérer G1.

         G1 prend par en-bas, près
         de la main G, la ficelle
         G345v-D1v.

    E. G2, vers vous, passe sous
         la ficelle, qui passe entre
         D1l et G345v, près
         de la main G.
         G2 relève par en-haut cette
         ficelle, et la tire à travers
         sa propre boucle.

    F. Libérer G1.
         G1 prend par en-bas la
         ficelle voisine du triangle.

         Vous avez une boucle sur 1,
         une sur 2.
         345 sont refermés sur leurs
         ficelles doubles.
 

   G. Refermer D2 sur la ficelle
        qui passe près de sa base.
        La boucle D2 glissse.
        Libérer D3, D4 et D5.
        D5 accroche par
        "en-bas" D2.
        Redresser D2.

        Vous avez une boucle sur 1
         et une sur G2.
         G345 maintiennent leurs
         ficelles doubles sur la
         paume.
         D5 maintient sa ficelle
         sur la paume.

   H. Redresser G3.
        Refermer G3 sur la
        ficelle G2v après, qu´elle
        soit croisée par G1l.(en-bas)
        Libérer G4 et G5.
        G5  accroche par
        "en-bas" G3.
        Redresser G3.

        Vous avez une boucle sur 1,
        une sur G2.
         5 est refermé sur sa ficelle.

    I. Passer G3 par en-bas
        dans G2, puis vers vous
        par-dessus G1l.
        G3 agrippe par
        en-haut G1l.

    J. G2, vers vous, relève
        par en-haut G1v.
        L´ancienne boucle G2
        glisse.
        Libérer G1, G3.

   K. D2 ,par en-bas, entre
        dans D1, puis ,aussi par
        en-bas, dans D5.
        D2 relève par en-haut D5v
        et la tire à travers D1.
        Libérer D1.
        Etendre avec 2 pointant\
        vers le haut.
 

            Balancer doucement la figure et
            chanter:

            La feuille jaune awa de Hana;
            Le vent chaud lau-ahanahana
            de Kualanakila;
            Un bosquet de hala de la mer
            de Nuatele;
            Une émotion forte se fait sentir,
            et s´éloigne.
            L´amoureux est venu à Haiku;
            Là-bas, juste là-bas,
            Son amour avait flotté vers lui
            Par en-haut on voit Awilipua
            Elle est venue vers la mer de
            Kapea
            La mer doucement se jetant
            contre la falaise;
            Cette mer, où son amour s´est un
            jour baigné,
            Son véritable amour,
            Se débatant dans son émotion
            comme une anguille.
            Il descendit sur la plage,
            La falaise à pic au-dessous de
            Hakalau.
            Son balluchon d´habits flottant
            vers Waimalino
            Trempées et frisonnantes sont les
            plumes de l´oiseau dans la pluie,
            tombant à verse sur la falaise.

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site